TOP

Bien choisir son auxiliaire de vie

Vous ou l’un de vos proches souffrez de dépendance. Afin de simplifier la réalisation des tâches quotidiennes (toilettes, courses, préparations des repas, ménage…), de prendre soin de vous ou de votre proche et d’améliorer votre qualité de vie, vous choisissez d’employer une aide à domicile ou une auxiliaire de vie.

Face au nombre de professionnels disponibles sur le marché, vous ne savez pas sur quels critères vous baser pour choisir la bonne personne. Voici quelques conseils pratiques qui pourront orienter votre décision.

Recruter un professionnel certifié

Même si les tâches à réaliser peuvent vous sembler simples, n’engagez pas la première personne qui vous vient à l’esprit. Prenez le temps d’étudier les profils des candidats(es) qui se présenteront devant vous, leurs formations, leurs diplômes, leurs expériences et n’hésitez pas à leur demander des références en lien avec leurs précédents employeurs.

Gardez en tête que le travail d’un professionnel d’aide à la personne ne s’improvise pas, cela demande certaines connaissances qui s’acquièrent avec de la formation et de la pratique.

À savoir : l’intervention de l’auxiliaire de vie ne s’applique pas aux actes médicaux, ces tâches sont réservées aux infirmiers et aux médecins.

Être attentif aux qualités humaines

Une fois que vous avez vérifié les compétences professionnelles de votre auxiliaire de vie, penchez-vous sur ses qualités humaines. En effet, la personne avec qui vous allez partager la majeure partie de votre temps doit avoir certaines aptitudes spécifiques (écoute, patience, organisation et implication).

Au-delà de ces principales qualités, elle doit être digne de confiance car vous allez l’accueillir dans votre domicile et dans certains cas au sein de votre famille.


LIRE AUSSI : nom de l’article


Tester le candidat

Un entretien accompagné de quelques documents de certification vous permettront de vous faire une première idée des aptitudes globales du candidat. Néanmoins, prévoyez la mise en place d’une période d’essai (deux semaines au minimum), afin d’évaluer son efficacité en temps réel.

Cette période vous sera également utile pour voir si la cohabitation se passe bien et vous évitera ainsi de mauvaises surprises.

Établir un contrat de travail

Afin de vous protéger et protéger la personne que vous allez employer, pensez à formaliser par écrit la nature de votre relation. Faites rédiger un contrat de travail en bonne et due forme.

Cette démarche vous permettra de vous assurer aux yeux de la loi si un quelconque problème se produit durant la présence de l’auxiliaire de vie chez vous. Avec ce document, il vous sera facile de réagir en suivant une procédure légale, ce qui ne sera pas le cas en son absence.

À savoir : pour faciliter vos recherches, le gouvernement met à votre disposition « l’annuaire des services à la personne », une plateforme numérique qui vous permet de trouver l’adresse, le téléphone et le mail des organismes d’aide à la personne les plus proches de chez vous.

Pour y accéder, cliquez ici.